Pour la première fois, Territoires de Progrès (TdP), parti social-démocrate indépendant, a présenté des candidats lors des dernières élections régionales et départementales (20 et 27 juin 2021) dans le cadre de la “maison commune” de la majorité présidentielle. Plusieurs de ces nouveaux conseillers* ont la double appartenance LaREM et TdP. La liste ci-dessous comporte uniquement celles et ceux qui avaient été investi(e)s au titre de TdP :

CONSEILS REGIONAUX

10 conseillers régionaux dans 8 régions | 6 femmes et 4 hommes


B O U R G O G N E – F R A N C H E – C O M T E


NIEVRE

Denis Thuriot, tête de liste de la majorité présidentielle
Sandra Germain


B R E T A G N E


COTES-D’ARMOR

Olivier Allain, tête de liste TdP

ILLE-ET-VILAINE

Anne Patault


C E N T R E – V A L – L O I R E


CHER

Bernard Rousseau, tête de liste TdP


G R A N D – E S T


COLLECTIVITE EUROPEENNE D’ALSACE

Nawel Rafik-Elmrini 


I L E – D E – F R A N C E


VAL-DE-MARNE

Emmanuelle Wargon, binôme tête de liste, ministre chargée du Logement


N O R M A N D I E


SEINE-MARITIME

Laurent Bonnaterre, tête de la liste de la majorité présidentielle


N O U V E L L E – A Q U I T A I N E


GIRONDE

Véronique Hammerer, députée


P A Y S – D E – L O I R E


LOIRE-ATLANTIQUE

Sophie Cascarino


CONSEILS DEPARTEMENTAUX

6 conseillers départementaux dans 5 régions | 2 femmes et 4 hommes


A U V E R G N E – R H O N E – A L P E S


DROME

Pierre Pienek | Canton Bourg-de-Péage


B O U R G O G N E – F R A N C H E – C O M T E


DOUBS

Frédéric Barbier, député | Canton de Valentigney

NIEVRE

Anouck Camain | Canton de Clamecy


H A U T S – D E – F R A N C E


PAS-DE-CALAIS

Brigitte Bourguignon, ministre | Canton de Desvres


N O R M A N D I E

Grégory Galbadon | Canton de Coutances (Manche)


N O U V E L L E – A Q U I T A I N E


CHARENTE-MARITIME

David Baudon | Canton de La Jarrie


*Lors de ces élections 2021, la majorité présidentielle a obtenu 230 sièges de conseillers départementaux et 104 sièges de conseillers régionaux. En mai, 91 conseillers consulaires (représentation des Français de l’étranger) dont 4 TdP ont aussi été élus.


Territoires de Progrès félicite et remercie chaleureusement ses nouveaux conseillers territoriaux pour leur engagement, leur dynamisme et la qualité de leur campagne. Votre sensibilité sociale-démocrate, vos propositions, votre singularité seront des atouts au sein de ces nouveaux conseils généraux et départementaux, et des groupes dans lesquels vous siégez.

Nous saluons et remercions aussi l’ensemble des têtes de liste et les colistiers qui ont porté avec détermination les couleurs et les programmes de la “maison commune” et qui ont su rassembler autour d’eux. Sincère reconnaissance également à tous les militants et aux équipes d’organisation : merci beaucoup pour votre enthousiasme, la force de votre engagement et de vos convictions, sans oublier votre grande disponibilité !

Le résultat le plus frappant des élections régionales, marquées par une abstention des deux tiers de l’électorat, est la reconduction des sortants à l’exact identique de 2015, quelle que soit leur appartenance politique.

En stoppant la progression du Rassemblement national, et en validant la stratégie de clarté républicaine de la majorité présidentielle en PACA, ces élections rebattent les cartes de l’élection présidentielle de l’an prochain, et remettent en selle Les Républicains s’ils réussissent à se ranger derrière un candidat unique.

Les “gauches” se trouvent placées devant le dilemme de multiplier des candidatures de témoignages, ou de présenter une candidature d’union dont les résultats des Pays-de-Loire et d’Ile-de-France démontrent qu’elle n’additionne pas leurs électorats.

La majorité présidentielle confirme l’attrition de sa base politique par rapport à 2017, plaçant une éventuelle candidature d’Emmanuel Macron l’an prochain devant une toute autre équation politique, caractérisée par un regain de polarisation politique, très sensible au second tour des élections régionales. 

Mais l’enseignement majeur de ces élections est la confirmation d’un  profond divorce entre la société politique et la société civile.

Dans un tel contexte, l’élection présidentielle de l’an prochain reste ouverte mais renvoie à l’inconnue d’un premier tour qui dépendra très largement du projet de société qui sera proposé aux Français. 

Territoires de Progrès trouve dans cette séquence électorale la confirmation de son souhait de proposer aux Français un nouveau pacte républicain, ainsi qu’une réforme ambitieuse de nos institutions pour revitaliser notre démocratie parlementaire et locale. Avec sa singularité, TdP entend contribuer à la victoire d’Emmanuel Macron.