L’assemblée constitutive de l’association Territoires de Progrès, pôle réformateur, social-démocrate et européen au sein de la majorité présidentielle, s’est tenue ce jour à Pantin (93) autour des ministres Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt et de ses principaux membres actifs parmi lesquels des parlementaires et anciens parlementaires, des élus locaux, militants ou personnalités issues de la gauche et de la société́ civile.

Territoires de Progrès s’inscrit dans la filiation de la gauche social-démocrate et républicaine. Il est né de l’appel de 75 personnalités souhaitant équilibrer la majorité présidentielle d’un pôle de gauche indépendant de LaREM.

Fortement ancré dans les territoires, ce mouvement aspire à peser sur les orientations du gouvernement et à faire contrepoids à ses alliés du centre droit.

Initié par d’anciens parlementaires du groupe des Réformateurs (PS), Territoires de Progrès est un mouvement ouvert à toutes les sensibilités qui se retrouvent dans sa ligne politique démocrate, sociale et européenne.

Réuni à Pantin, en assemblée générale constitutive, le pôle a confié à Gilles Savary la mission de mettre en place ses instances et de constituer ses ateliers de travail autour des thèmes de la décentralisation, de la modernisation démocratique, de la préservation des biens communs et du pacte républicain, de l’engagement européen et de la transition écologique et énergétique…

L’assemblée générale a en outre adopté le manifeste fondateur du mouvement (ci-joint). Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt, présents, ont conclu les travaux de cette assemblée générale. Pour Olivier Dussopt, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Action et des Comptes Publics,

« je suis très heureux de participer à la réunion constitutive de Territoire de Progrès : des hommes et des femmes de gauche, libres de leur parole, qui veulent participer à la réussite du quinquennat et à l’élargissement de la majorité présidentielle. »

Jean-Yves Le Drian a rappelé son attachement à la social-démocratie et à ses fondamentaux, se félicitant que Territoires de Progrès puisse en relever le flambeau.

« C’est le bon moment de se retrouver car nous avons une histoire ensemble et une volonté commune de faire réussir ce quinquennat. La social-démocratie a déménagé, elle a quitté le PS. Elle doit se retrouver dans la majorité présidentielle”.

« Nous en appelons à la remobilisation d’une gauche de gouvernement fermement républicaine, résolument sociale et écologiste, porteuse d’un réformisme humain et respectueux de toutes et de tous. Nous sommes un pôle de résistance à l’alliance inavouable des extrêmes de droite et de gauche. Nous souhaitons la réussite de ce quinquennat car la France n’est pas, par nature, préservée d’un accident populiste du type de ceux observés en Italie, aux États-Unis et en Angleterre. »

Pour Gilles Savary, Président de Territoires de Progrès et ancien député socialiste de Gironde et député européen :

« Face à la montée des intolérances et des pressions physiques contre la liberté de réunion et d’opinion, émanant de droite comme de gauche, nous devons incarner une nouvelle dynamique contre les alliances populistes qui menacent notre modèle républicain »

0 réponses

Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *