Le président de la République a annoncé, mercredi 23 septembre, le doublement de la durée du congé paternité, passant de quatorze à vingt-huit jours avec sept jours obligatoires.

Territoires de Progrès salue cette décision qui répond à une véritable demande de la société. Si elle permet en effet de mieux impliquer les pères dans l’éducation des enfants et de rééquilibrer significativement les tâches familiales, elle est aussi une mesure pour promouvoir l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Aujourd’hui, environ sept pères sur dix ont recours au congé paternité mais, comme le rappelle Boris Cyrulnik dans son rapport sur les « 1000 premiers jours » de l’enfant, cela concerne principalement ceux ayant un emploi stable, notamment dans la fonction publique.

Pour Territoires de Progrès, qui avait mentionné cette proposition dans ses travaux d’avant-rentrée politique (ici), cette annonce répond donc à une exigence en matière de justice sociale en permettant à tous les pères d’avoir accès au congé paternité, quel que soit leur statut.

Par Xavier Iacovelli, sénateur LaREM et Secrétaire général de Territoires de Progrès

0 réponses

Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *