Alors que les pharmacies commencent à être alimentées en masques sanitaires et qu’un foisonnement d’initiatives solidaires d’achat et de fabrication par les collectivités et les associations en faveur des habitants entoure la production de masques à travers le pays, un minimum de coordination et de transparence doit accompagner le déconfinement pour assurer l’accès des plus démunis à cet accessoire devenu indispensable, quand ce n’est obligatoire.

Nous en appelons à ce que l’on évite une « foire aux masques » ainsi que des spéculations malvenues, par un contrôle des prix, ainsi que des distributions ciblées aux populations en difficulté sur l’ensemble du territoire national en s’appuyant sur le réseau des CCAS (centre communal d’actions sociales), des MSA (mutuelle sociale agricole) et des CMS (centre médico-social).

Si les Collectivités territoriales à vocation sociale ont un rôle déterminant à jouer dans la distribution des masques, il appartient à l’État de veiller scrupuleusement à éviter pénuries et abus sur l’ensemble du territoire.

0 réponses

Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *