Le premier tour des élections régionales et départementales est marqué par une abstention record, qui fait écho, en sortie de crise sanitaire, au record d’abstention aux élections municipales de mars et juin 2020, en début de crise sanitaire.

Un tel niveau d’abstention, dont on ne peut distinguer précisément ce qu’il doit à une désaffection civique de ce qu’il doit aux distractions d’une vie sociale retrouvée après des mois de privations, ne permet pas de tirer des conclusions définitives sur le paysage politique du pays. 

On doit cependant se réjouir du fait que les résultats du premier tour traduisent un net coup d’arrêt à la progression électorale du Rassemblement National depuis 20 ans, même si c’est au profit essentiel des Républicains LR, et plus généralement des sortants, aux régionales comme aux départementales.

Cette démobilisation historique du vote RN n’est pas sans lien avec la politique particulièrement généreuse et protectrice des salariés, des entreprises, des jeunes et des familles modestes mise en place par le Gouvernement pendant la crise sanitaire.

TdP en appelle, partout où existerait le moindre risque d’une victoire du RN au second tour, à ce que les listes de la majorité présidentielle fusionnent, se retirent ou appellent à voter pour les listes républicaines et pro-européennes les mieux placées pour l’emporter. 

Partout ailleurs où la majorité présidentielle dépasse la barre des 10%, TdP prône le maintien au second tour. 

Nous saluons la prise de position sans ambiguïté de Laurent Pietraszewski dès hier soir, en faveur de Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France. 

En Région Sud-PACA, où TdP n’a pas suivi la stratégie d’alliance au premier tour entre LREM et LR, nous appelons l’électorat républicain de gauche à s’affranchir du maintien de la liste sociale-écologiste en votant Renaud Muselier au second tour pour faire échec au risque RN.

L’enjeu du second tour, dimanche prochain 27 juin, sera de confirmer dans les urnes le déclin des extrêmes et de manifester un net sursaut républicain en reprenant massivement le chemin des urnes.

0 réponses

Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *