Les menaces de mort proférées contre Madame Marika Bret, la directrice des ressources humaines de Charlie Hebdo, qui la contraignent à vivre cachée et sous protection policière, sont intolérables dans notre pays.

Elles constituent une atteinte inacceptable à sa personne, à la liberté d’expression et à la République. En cette circonstance révoltante, nous exprimons à Marika Bret et à Charlie Hebdo l’expression de notre admiration pour leur esprit de résistance et de notre totale solidarité.

Le climat menaçant qui entoure encore les personnels et journalistes de Charlie Hebdo démontre que cinq ans après le massacre qui a bouleversé la France, des visées séparatistes potentiellement terroristes ou criminelles sommeillent encore dans le pays.

Elles justifient le projet de loi contre toutes les formes de séparatisme qui menacent le Pacte républicain. Il ne s’agit pas de déclarer de nouvelles guerres de religion, mais de faire valoir la légitime défense de la République. On ne transige pas avec les valeurs de la République. Leur défense est de la responsabilité de chacun d’entre nous. 

Par Gilles Savary, Délégué général et le Comité Exécutif de TdP. Co-signataires, Emmanuelle Wargon, ministre du Logement et plusieurs de nos parlementaires dont Eric Alauzet, Christophe Arend, Stéphanie Atger, Sophie Beaudoin-Hubière, Anne Brugnera, Lionel Causse, Emilie Chalas, Francis Chouat, Françoise Dumas, Pascale Fontenel-Personne, Alexandre Freschi, Véonique Hammerer, Xavier Iacovelli, Anne-Christine Lang, Monica Michel, Patricia Mirallès, Catherine Osson, Michèle Peyron, Rémy Rebeyrotte, Cécile Rilhac, Laurianne Rossi, Pierre Venteau et Jean-Marc Zulesi.

0 réponses

Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *