La campagne vaccinale engagée par le gouvernement suscite une certaine incompréhension. Le choix de suivre les recommandations de la Haute Autorité de Santé de vacciner prioritairement les pensionnaires des EHPAD et les personnels de santé – en prenant toutes les précautions juridiques nécessaires dans un pays qui a été déjà assigné en justice ses ministres de la Santé au titre de la première vague de l’épidémie – n’est pas contestable mais souffre malencontreusement la comparaison avec des statistiques de vaccination de pays comparables.

Même si le climat détestable de nationalisme et de compétition sanitaire qui entoure la vaccination dans le monde ne livrera ses vérités définitives que dans plusieurs mois, la stratégie graduelle de la France appelle des explications franches et sans esquive.

En médecine, comme en politique, la confiance est une condition de réussite qui ne se suffit pas de rationalité.

La part de la population qui s’est montrée jusqu’à présent la plus civique et la plus respectueuse des consignes gouvernementales doit être rassurée par des manifestations politiques de confiance dans le vaccin et par la communication d’un échéancier précis d’ouverture de la vaccination dans les régions, à tous les Français qui le souhaitent.

Le vaccin Pfizer-BioNTech aujourd’hui disponible exigeant une logistique difficilement compatible avec une administration massive et parfaitement sécurisée par le réseau des professionnels libéraux, souligne une fois de plus l’intérêt de disposer d’un réseau territorial maillé d’hôpitaux publics et de structures sanitaires, rapidement mobilisables dans tout le pays.

Il est désormais urgent de mettre en place les points de vaccination prévus par le gouvernement dans l’ensemble du pays, sans préjudice de la mobilisation ultérieure du réseau libéral de médecins, de pharmaciens et d’infirmiers, quand un vaccin tout aussi performant, mais moins fragile le permettra.

0 réponses

Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *